Mots de l’éditeur Denis Clermont

9 juin 2020

LE PLUS BEAU CADEAU À LUI FAIRE

 

Ils parcoururent plusieurs kilomètres pour trouver le cadeau parfait pour leur enfant. Après deux longues soirées, fatigués, ils décidèrent finalement de lui demander ce qu’il voulait.

Voici sa liste :

  • J’aimerais être notre petit chien, pour être moi aussi pris dans vos bras chaque fois que vous revenez à la maison.

 

  • J’aimerais être votre musique préférée pour me sentir écouté par vous deux, sans aucune distraction, n’ayant que mes paroles au bout de vos oreilles, fredonnant l’écho de ma solitude.

 

  • J’aimerais être un journal pour que vous preniez un peu de temps, à chaque jour, pour me demander de vos nouvelles…

 

  • J’aimerais être un téléviseur pour ne jamais m’endormir le soir sans avoir été, au moins une fois regardé avec intérêt…

 

  • J’aimerais être une équipe de hockey pour toi papa afin de te voir t’exciter de joie à chacune de mes victoires et un roman pour toi maman, afin que tu puisses lires mes émotions…

 

Cette année, ne m’achetez rien, permettez-moi seulement de sentir que je suis important à vos yeux.

À bien y penser, je n’aimerais être qu’une chose, un cadeau inestimable pour vous deux.

14 mai 2020

Une chose à la fois

 

Faites une liste tous les soirs ou encore mieux tôt le matin, de ce qui est vraiment IMPORTANT dans votre vie, pour vous rendre heureux, relaxe, en santé et prospère, pour la sécurité et la paix de l’esprit que cela vous apportera..

Ensuite, réduisez-là de 50%, puis prenez la tâche la plus IMPORTANTE et la faire en cette nouvelle journée.

Une fois cette tâche terminée, PAS AVANT, continuez, en ne faisant toujours qu’UNE SEULE CHOSE à la fois. Ne vous laissez pas DISTRAIRE.

Si vous êtes capable, après quelques semaines, de réduire de 50% le nombre de tâches quotidiennes que vous estimiez INDISPENSABLES.

Vous pourrez vous féliciter : Il s’agit là d’une REMARQUABLE RÉUSSITE.

Un peu de discipline et une surveillance régulière de vos activités vous apprendront à ne faire avec plaisir QU’UNE SEULE CHOSE À LA FOIS ET SEULEMENT CE QUI EST VRAIMENT IMPORTANT.

Sans oublier d’apprendre à NE RIEN FAIRE , 1 heure par jour au début, en vous levant plus tôt si nécessaire. Simplement d’être avec vous-même et écouter vos pensées, rêver. Ensuite augmentez ce temps jusqu’à ½ journée et même une journée ou deux par mois. Vous serez sIdéré de la clarté nouvelle que ces moments privilégiés apporteront à VOTRE VIE et aux projets sur lesquels vous travaillez.

NE RIEN FAIRE EST UN MERVEILLEUX TONIQUE, rien n’est plus salutaire que de s’éloigner pendant quelques temps du quotidien. Faire le point sur votre vie, reprendre contact avec soi-même et la nature.. Une auberge avec une bonne cuisine, un bon massage ou un chalet dans votre nature préférée et paisible feront très bien l’affaire.

C’est cela découvrir la vraie vie.

22 avril 2020

Quel âge avez-vous vraiment?

 

Connaissez-vous votre âge biologique? Cela n’a aucun rapport avec votre nombre d’années de vie. C’est fortement influencé par votre génétique familiale et votre style de vie.

Pensez-vous avoir conservé votre cœur d’enfant ?

Êtes-vous une vieille ou une jeune âme, selon les dires de vos proches ?

Vous avez l’âge de votre génie, de votre expérience ?

Avez-vous cette sagesse qui fait l’envie de votre entourage?

Votre libido met-elle des étoiles dans vos yeux ?

Vous avez l’âge de votre folie, de votre humour, de votre besoin de découvrir, de créer, de donner et de toujours vous émerveiller.

Alors, pourquoi considérons-nous encore aujourd’hui une personne selon le nombre d’années de vie depuis sa naissance, alors que la réalité est autre ?

La prochaine fois que l’on vous demandera votre âge, vous pourrez répondre : laquelle désirez-vous ?

« La jeunesse n’est pas une période de la vie, elle est un état d’esprit, un effet de la volonté, une qualité de l’imagination, une intensité émotive, une victoire du courage sur la timidité, du goût de l’aventure sur l’amour du confort.

On ne devient pas vieux pour avoir vécu un certain nombre d’années ; on devient vieux parce qu’on a déserté son idéal. Les années rident la peau ; renoncer à son idéal ride l’âme. Les préoccupations, les doutes, les craintes et les désespoirs sont les ennemis qui, lentement, nous font pencher vers la terre et devenir poussière avant la mort.

Jeune est celui qui s’étonne et s’émerveille. Il demande, comme l’enfant insatiable « Et après ? » Il défie les événements et trouve la joie au jeu de la vie.

Vous êtes aussi jeune que votre foi. Aussi vieux que votre doute. Aussi jeune que votre confiance en vous-même. Aussi jeune que votre espoir. Aussi vieux que votre abattement.

Vous resterez jeune tant que vous serez réceptif. Réceptif à ce qui est beau, bon et grand. Réceptif aux messages de la nature, de l’homme et de l’infini.

Si un jour votre coeur allait être mordu par le pessimisme et rongé par le cynisme, vous serez alors un vieillard »  

 *Source : Samuel Ullman

14 avril 2020

VIVRE l’UNIQUE AUJOURD’HUI

 

À chaque nouvelle année, on s’interroge sur le futur. Mais le futur existe-t-il vraiment? La sagesse est peut-être de comprendre qu’il n’existe rien d’autre que l’aujourd’hui.  Qu’il n’existera jamais rien d’autre. Puisque demain, lorsqu’il viendra, sera simplement un autre aujourd’hui.

Personne ne peut vivre dans le futur, pas plus qu’il ne peut vivre dans le passé. Il y a seulement l’aujourd’hui qui lui est prêté pour réaliser son destin.

Voilà ce que Sir William Osler répétait toujours à ses élèves en médecine. Cette constatation lui était venue pendant ses propres études à McGill. Il avoue qu’il s’inquétait alors beaucoup à l’approche des examens de fin d’année et du début de sa carrière. C’est à cette époque tendue de sa vie qu’il lut un livre de Thomas Carlyle. Il y découvrit précisément ce qui lui manquait.

Carlyle disait : « Notre préoccupation majeure n’est pas de distinguer un futur embrouillé mais d’accomplir ce qui s’impose clairement à nous ». Cette thérorie avait permis à Osler d’en arriver au point où il en était. Voilà pourquoi il tentait constamment d’inculquer à ses élèves l’importance de sa découverte personnelle.

Il en parlait comme d’un mode de vie dont le message premier se résume au fait que la vie présente, celle d’aujourd’hui, vécue avidement, intensément, est notre seule assurance pour le futur.

On peut affirmer sans risque de se tromper que la plupart des résolutions du Nouvel An ne se concrétiseront jamais. Elles échoueront non seulement parce que la volonté viendra à manquer, mais surtout parce qu’elles sont fondées sur un monde qui n’existe pas encore, un mythe que les hommes nomment le futur.

Qu’importent les résolutions pour la nouvelle année… Ce qu’il nous faut ce sont des résolutions pour maintenant. À défaut de le comprendre, bien des gens talentueux demeurent improductifs. Ils se concentrent sur des plans, des espoirs, des intentions, et attendent ce lendemain qui ne vient jamais, sans comprendre qu’aujourd’hui est le lendemain d’hier.

Tout bonheur se niche dans la vie de tous les jours. S’il est impossible de découvrir
le bonheur dans les réalités quotidiennes, comment espérer le trouver dans les illusions du futur ?

Les avantages du présent passeront inaperçus à celui qui cherche toujours plus loin. L’historien, Hartpole Lecky, écrit dans son essai philosophique The Map of Life :

« C’est seulement lorsqu’un grand malheur interrompt notre vie habituelle et nous arrache un talent ou un avoir que l’on en apprécie la valeur. Il existe, dans la plupart de nos vies, des moments où l’on donnerait tout au monde pour revenir en arrière, bien que cet hier soit passé inaperçu et inapprécié.»

Le secret d’une vie heureuse, précisait-il, est «d’acquérir l’habitude de prendre conscience de la chance qui nous sourit au moment même où elle nous sourit.» La plus grande tragédie est donc de remettre sa vie à plus tard, de reporter la réalité d’aujourd’hui à l’irréalité de demain.

Sage est donc celui qui s’en rend compte à temps.